iCloud, c’est quoi ?

Si auparavant le système de synchronisation d’Appple est connu sous le nom de MobileMe, désormais il s’agit d’iCloud. Ce système apparu en 2012 est une opportunité pour l’utilisation de différentes fonctionnalités.

Les principes de base d’iCloud

Il s’agit en fait d’un système d’informatique dans le nuage et qui intervient de manière à rendre disponibles certaines informations de son appareil sur internet. Le but n’est autre que de synchroniser les données sur plusieurs appareils.

Si iCloud fonctionne sur différents appareils comme les Macs, iPhone et iPad, il faut savoir qu’un enregistrement auprès d’Apple est nécessaire. Ce qui implique la création d’un identifiant Apple en se rendant sur le site de la compagnie.

À noter qu’iCloud nécessite la présence du système OSX 10.7.5 ou ultérieur, si on veut l’utiliser pour un Mac. Si l’utilisation est prévue pour un iPhone ou iPad, l’important est d’avoir un système iOS 5 au minimum. Afin de bien en profiter, il faut le configurer. Dans ce cas, il faut saisir son identifiant et son mot de passe en se rendant sur le « menu Pomme » de son Mac. Et puis, on se rend dans les « Préférences système » et dans « iCloud ».
Pour un iPhone ou un iPad, il suffit d’ouvrir l’application « réglages » et de descendre jusqu’à « iCloud » pour saisir les informations nécessaires.

Les contenus essentiels d’iCloud

iCloud peut contenir divers éléments selon le choix de chacun et l’utilisation souhaitée. Parmi les services qui peuvent figurer dedans est l’iCloud Drive. Il s’agit d’un moyen d’avoir accès à ses documents sauvegardés et fichiers sur iCloud.

Il est également possible d’y placer ses photos actives avec le « Flux de photos » entre Mac, iPhone et iPad. L’E-mail, les contacts, les calendriers et les rappels sont d’autres services possibles et qui peuvent figurer dans iCloud. Ce système de synchronisation de données d’Apple s’avère ainsi plus simple d’utilisation et plus bénéfique pour mieux planifier son Agenda et ses tâches.